Rechercher
  • François

Après la 3e, quels choix ?

En France, le collège se fixe pour objectif d’amener chaque élève à valider le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Il s’agit d’une base de savoirs qui doit, en principe, être acquise en fin de classe de troisième. C’est à ce moment que les élèves font leurs premiers choix d’orientation.


Après la classe de troisième

Les élèves choisissent entre la seconde générale et technologique (2nde GT) ou la voie professionnelle (seconde professionnelle ou première année de CAP), ils formulent et classent différents vœux selon leurs préférences. Pour entrer en 2nde GT, le conseil de classe doit donner un avis favorable. Pour entrer dans la voie professionnelle, les élèves doivent obtenir une place, attribuée en fonction des demandes et des résultats scolaires de l’élève. Ils peuvent également rechercher un contrat d’apprentissage pour préparer le diplôme voulu en alternant les périodes à l’école et en entreprise.

Après la classe de 2nde GT

Les élèves font leur choix de bac général ou technologique. Leur passage reste fonction de la décision du conseil de classe. Ce choix leur permet de se spécialiser en fonction de leurs intérêts, compétences et de leur projet d‘études supérieures.

Le parcours Avenir

Chaque élève doit pouvoir préparer ses choix en amont et mener une réflexion à long terme pour éviter trop de précipitations ou les décisions mal éclairées. Accompagné par les équipes éducatives, notamment les psychologues de l’Education nationale (PsyEN-CO), et par ses parents, il est amené à construire son « parcours Avenir », dès l’entrée au collège. Il apprend progressivement à connaître et comprendre le monde économique et professionnel ainsi qu’à décrypter le système éducatif pour se préparer à y évoluer avec réussite. Il identifie les compétences et intérêts qui le guideront dans ses choix. Des heures et activités sont dédiées à ce travail chaque année au collège et au lycée.


Orientation versus affectation

Il est important de noter la différence entre « l’orientation » et « l’affectation ». L’orientation caractérise le processus qui va permettre aux élèves de faire des choix cohérents et réfléchis, puis de formuler des vœux, tandis que l’affectation consiste à intégrer les élèves dans les formations demandées en fonction des places disponibles et de leurs résultats scolaires. Pour une orientation réussie, l’idéal est d’y avoir bien réfléchi, de s’être

documenté et de ne pas négliger ses résultats scolaires pour maximiser ses chances d’être reçu dans la formation de son choix.



Le rôle des Centres d’information et d’orientation (CIO)

Les CIO ont pour mission d’accueillir le public pour des conseils en orientation et de mettre à disposition la documentation nécessaire. Les 11 CIO de l’académie de Strasbourg sont gratuits et ouverts à tous (élèves, étudiants, adultes en reconversion). Les PsyEN-CO y interviennent. En établissement scolaire, ils collaborent avec l’équipe éducative à la mise en œuvre du parcours Avenir et proposent des entretiens d’orientation aux élèves. Aujourd’hui, il n’est pas toujours facile de faire le tri dans toutes les informations que l’on peut trouver sur Internet. Le rôle des PsyEN-CO est justement de faire le point avec les personnes en questionnement ou en recherche de précisions. Il va permettre à chacun de se poser les bonnes questions et d’identifier les éléments à prendre en compte pour faire des choix cohérents.



Onisep Strasbourg et Service Académique d’Information et d’Orientation, rectorat de Strasbourg

4 vues0 commentaire