Rechercher
  • François

Orientation, comment faire ses choix ?

La question de l’orientation et des choix professionnels se pose toujours, à un moment ou à un autre, pour chacun. Elle peut devenir stressante pour certains ou être une évidence pour d’autres. Dans tous les cas, il n’est pas possible d’y échapper et donc nécessaire de s’y pencher.


Mais comment s’y prendre ? Comment ne pas se tromper et faire des choix avisés qui ne vont pas nous pénaliser ? Elèves et parents sont parfois perdus face à la multitude des choix possibles, à la complexité du système éducatif et à l’incertitude du marché du travail.


Quelques méthodes très simples peuvent déjà permettre d’organiser au mieux ce travail de recherche et de réflexion. Tout d’abord, il s’agit de prendre son temps, et pour cela, de commencer très tôt à explorer. Les établissements du secondaire proposent un accompagnement des élèves dans cette démarche, via le « parcours Avenir », de la sixième à la terminale.

Les élèves ont l’occasion de découvrir des métiers, des filières, de faire des stages et des recherches documentaires. Toutefois, il ne faut pas hésiter à poursuivre ce travail en autonomie, dès le collège, pour plus de sérénité. Mais de quelles recherches s’agit-il ?





Mieux se connaître


• Ses intérêts, ses goûts : réfléchir à ses envies (grâce aux quizz, lors de stages ou de découvertes des métiers), faire le point sur ses loisirs et centres d’intérêts, s’essayer à de nouvelles activités…

• Ses compétences, ses atouts : savoir les mettre en valeur. Les notes ne sont pas le seul indicateur, toute réussite est intéressante à identifier (sportive, artistique, associative…).



Mieux connaître son environnement

• Le système éducatif : se renseigner sur les modalités d’admission, d’enseignement, les débouchés… Penser aux immersions pour découvrir au mieux une formation.

• Le monde économique et professionnel :

découvrir d’autres secteurs professionnels que ceux que l’on connait déjà (via des fiches et vidéos sur les métiers, des stages…)


Identifier les obstacles

• Le genre : certains secteurs professionnels sont sous-représentés par les femmes et d’autres par les hommes. Certains élèves n’envisagent pas certaines voies en pensant qu’elles ne leur sont pas destinées. Il faut parvenir à briser les stéréotypes pour s’ouvrir à davantage de possibilités.

• L’origine sociale : de la même manière, certains élèves s’interdisent certains choix, en pensant ne pas y avoir droit. Il faut parfois avoir de l’ambition et oser tenter sa chance.

• Le désir de ses parents : sans s’en rendre compte, les enfants peuvent avoir tendance à reproduire le schéma familial et se diriger, soit vers la même voie que leurs parents, soit vers celle qu’ils souhaiteraient pour eux. L’important, comme pour tous les biais, est de pouvoir les identifier pour qu’ils n’interfèrent pas dans leurs choix.


Ce travail de recherche peut être accompagné par un psychologue de l’Education nationale - spécialité éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle (PsyEN-CO). Il a pour rôle de permettre à l’élève de mener à bien sa réflexion et d’interroger tous les aspects à prendre en compte pour faire un choix.


Il faut garder en mémoire le fait qu’il n’y a pas une seule voie d’excellence, que chacun doit trouver son propre chemin, celui qui le mènera vers la réussite et la satisfaction personnelle, qui sont des notions différentes d’une personne à l’autre.


Onisep Strasbourg et Service Académique d’Information et d’Orientation, rectorat de Strasbourg


15 vues0 commentaire