Rechercher
  • François

Les secteurs en quête de jeunes diplômés

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a bouleversé le marché de l’emploi des jeunes diplômés.

Quels sont alors les secteurs qui poursuivent leurs recrutements ? Petit tour d’horizon.


Des secteurs qui ne connaissent pas la crise

Parmi les secteurs qui recrutent particulièrement pendant la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, la santé fait figure d’exemple. Sous le feu des projecteurs pendant la crise sanitaire, le secteur manque cruellement de professionnels, notamment dans les métiers du soin. « Avec ou sans crise, le secteur de la santé se porte bien en termes d’emploi : on manque de candidats mais pas d’offres, assure Anissa Benhamed, Manager Exécutif Senior chez Page Personnel. La filière est très employable, c’est un secteur d’avenir pour les jeunes qui ont envie d’y travailler. » Les infirmiers, aides-soignants, manipulateurs de radiologie, phamaciens sont notamment très recherchés.

Autre domaine qui embauche des jeunes : l’informatique/numérique. « Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, les entreprises ont renforcé ou fait appel à des nouvelles méthodes de travail à distance, d’échanges sans contact, observe Sacha Kalusevic, directeur senior chez PagePersonnel. Pour orchestrer cette transformation numérique, les employeurs IT continuent de recruter. » Par ailleurs, le déploiement de la fibre optique devrait engendrer 27 000 recrutements (en équivalents temps plein) jusqu’en 2023, soit 7 000 recrutements par an.

De leurs côtés, les entreprises du secteur de l’énergie ne chôment pas pour pouvoir répondre aux besoins énergétiques et assurer la transition énergétique des territoires. A elle seule, la filière électrique prévoit de créer plus de 200 000 emplois directs et indirects dans l’Hexagone d’ici à 2030, dont 80 000 dédiés à la rénovation énergétique des bâtiments et 30 à 60 000 aux énergies renouvelables. Des techniciens de maintenance, des techniciens réseaux, des robinetiers, des installateurs de panneaux photovoltaïques, des data analystes, des ingénieurs en cybersécurité... sont notamment recherchés.



Des secteurs en mal de jeunes professionnels

Certains secteurs comme l’agroalimentaire, la logistique, la propreté, les services aux personnes ont augmenté leurs recrutements pour faire face aux nombreux besoins provoqués par la pandémie.

Un autre secteur voit ses recrutements partir à la hausse avec la crise sanitaire : l’immobilier. Un essor notamment lié au confinement et au boom du télétravail. Les opportunités proposées aux jeunes y sont variées : vente, location, gestion locative, syndic de copropriété et encadrement.

Dans le secteur des transports, la SNCF et la RATP poursuivent leurs embauches. Et les profils recherchés sont variés ! Des aiguilleurs du rail, des techniciens de maintenance de la voie ou du matériel, des électriciens, des conducteurs de trains, des agents d’escale ferroviaire sont notamment recherchés par la SNCF. La RATP recrute 1 500 personnes en CDI d’ici la fin de l’année 2020. Les postes sont à pourvoir dans les métiers de l’exploitation, la maintenance, l’ingénierie, l’informatique, la sûreté ferroviaire.

Sans oublier les armées qui recrutent des milliers de jeunes chaque année :

16 000 postes au sein de l’armée de Terre, plus de 3 500 pour la Marine et 3 000 pour l’armée de l’Air.



Rachida Soussi - StudyramaEmploi
40 vues0 commentaire